17 ans de Dépanneur…

17 ans de Dépanneur Sylvestre à un niveau local, c’est plus de 10 000 soupers et brunchs à contribution libre servis à des tables communes où se côtoient toutes les couches de la société, au-delà d’un millier de soirées-spectacles, conférences, rencontres thématiques, présentations de films, ateliers divers, célébrations ou autres événements à portée sociale et culturelle, tous à entrée libre, ainsi que plusieurs activités orientées vers l’alimentation saine, une petite friperie, diverses formes d’assistance et petits dépannages, …et tout cela sans subvention au fonctionnement.

« Imaginez si votre dépanneur (ou épicerie) du coin se transformait, pour devenir  un espace où le mot « dépanner » prend tout son sens, un mobilisateur d’entraide collective et de solidarité au-delà des frontières, un lieu de rencontre et d’inclusion accessible à toutes et à tous sans discrimination. »

Le Dépanneur Sylvestre est une initiative citoyenne d’entraide et de solidarité sans frontières.

LA MISSION DU DÉPANNEUR SYLVESTRE

EXPÉRIMENTER de nouvelles issues aux impasses individuelles et sociales, précisément là même où la société se reconnaît en panne de solutions durables. Le dépanneur se veut un laboratoire vivant, un lieu de convergence, à l’image de la société, dans lequel toutes et tous sont invités à se mobiliser pour développer des réponses concrètes face à l’isolement, à la mésadaptation, à  l’exclusion, à la pauvreté et aux problèmes d’alimentation que vivent de plus en plus de personnes

OFFRIR une « place où prendre sa place », un espace d’inclusion souple et vivant. Le dépanneur a accueilli des centaines de personnes, au travers de stages encadrés avec la collaboration de plusieurs partenaires, ou de manière informelle.  Qu’il s’agisse d’individus ayant vécu une inactivité prolongée, sans emploi ou souffrant de dépression, de personnes ayant une déficience intellectuelle ou un handicap physique, ou encore d’autres ayant immigré depuis peu ou ayant vécu une incarcération.

EXPLORER d’autres formes de rapport à l’argent, au travail et à la collectivité, en priorisant le partage, l’entraide et l’engagement solidaire. Résultat :  plus de 50 000 heures d’implication bénévole de la part de l’équipe de base et plus de 450 personnes qui ont offert leurs mains, leurs encouragements et leur savoir-faire au cours des 14 dernières années!

NE PAS OUBLIER les détresses humaines à l’échelle de la planète, relayer les appels à la solidarité, sensibiliser aux urgences sociales et aux causes humanitaires. Par exemple, 35 000 biscuits ont été confectionnés par une équipe de jeunes pour aider les enfants victimes d’esclavage et de conflits armés.

 

2 commentaires sur « 17 ans de Dépanneur… »

  1. Un concours à Radio-Canada pour décrire la génération actuelle a donner la palme à l’expression « ego.com » comme caractéristique la plus marquante. Ego, individualisme, cocooning… oui, partout. Mais j’ai vu le contraire au Dépanneur depuis 15 ans. Et alors qu’on déplore qu’il y a peu de foi chez les Québécois, j’ai senti un souffle d’espérance et un combat pour la dignité de toute personne humaine à l’œuvre dans le partage au quotidien et la solidarité à grandeur de la planète. Un souffle contagieux au fil des ans et des équipes de bénévoles. Alors Bravo. Merci. Longue vie. Bernard Ménard Trois-Rivières.

  2. Gatineau le lundi 13 mai 2019

    Aux membres actuels du conseil d’administration et les autres qui ont donné de leur temps ainsi qu’aux nombreux bénévoles.

    Vous avez dit oui, pour donner une place à des personnes pauvres vivant une grande solitude … afin qu’elles puissent prendre leur rôle auprès de nous et de la société, en nous transformant.

    Ces personnes pauvres découvertes durant ces années vous sont apparues comme des personnes et des situations … les femmes en particulier, dont les conditions étaient et sont encore très dures, pour ainsi dire. Vous avez découvert votre sensibilité à partir des expériences de service auprès d’elles.

    Par ce oui, vous continuez à manifester votre sensibilité; il est le remède à l’égoïsme. Alors, ce oui c’est l’andidote d’une vie insatisfaite, à laquelle il manque toujours quelque chose; conséquemment, un oui devient le remède au vieillissement pour rester jeune intérieurement.

    Le dépanneur Sylvestre est une manière, une opportunité, pour ces personnes pauvres de chercher et trouver des chemins du possible; en particulier, celui de marcher vers le souci de la paix.

    Chez vous se dégage une atmosphère, une capacité d’être inclusif, sans encadrer, permettant d’entrer en conversation avec ces personnes.

    Vous nous inciter à adopter la culture du dialogue comme chemin, à collaborer comme conduite et à apprendre de la connaissance réciproque comme méthode et critère.

    J’exprime le vœu que les personnes pauvres, démunies, les laisser pour compte, les affligées et les exclues puissent continuer à vous inspirer pour vous donner la force nécessaire de ne pas lâcher prise malgré des obstacles, et le courage d’assumer chaque jour vos convictions; c’est-à-dire, au delà de toute limite…et au delà d’une certaine sagesse humaine, jusque dans les obscurités et les impasses les plus totales, car l’impossible deviendra quasiment possible.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s